Natalia Ginzburg - Accardi - La Bibliothèque italienne

Illustration de Mari Accardi

« Les femmes ont la mauvaise habitude parfois de tomber dans un puits, d’être prises par une terrible mélancolie et de se noyer dedans et de se débattre pour remonter à la surface ».
GINZBURG, Natalia, Un’assenza. Racconti, memorie, cronache 1933-1988, Einaudi, 366 p.

http://www.ilpost.it/2016/07/14/natalia-ginzburg/

 

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :