Les ombres de Montelupo, de Valerio Varesi

Par Cinzia Dezi

À Bellingshausen, une base de recherche scientifique et géologique située dans les îles Shetland du Sud, en Antarctique, le chercheur russe Sergey Savitsky a tenté de tuer son collègue Oleg Beloguzov parce qu’il lui révélait la fin des polars. Il l’a poignardé en pleine poitrine. Heureusement, Oleg Beloguzov y a survécu, mais cette histoire vraie montre combien la réalité peut parfois dépasser la fiction. Du coup, moi je ne prends pas de risques, je ne vais pas vous raconter comment se termine Les ombres de Montelupo, écrit par Valerio Varesi ; néanmoins j’essaierai de vous donner envie de le lire (ou pas – c’est selon !).

Qui est notre auteur ? Valerio Varesi est un écrivain et journaliste né à Turin, de parents originaires de Parme, en Émilie-Romagne. Il est l’auteur de plusieurs romans policiers qui, en Italie, ont été adaptés en série télévisée. Le Figaro l’a défini comme « le Simenon italien » en référence aux atmosphères brumeuses qu’il construit dans ses récits. Par ailleurs, Valerio Varesi a été invité au 10e Festival Toulouse Polar du Sud qui s’est déroulé du 12 au 14 octobre 2018 et sur lequel vous trouverez plus d’informations ici.

J’ai lu plusieurs livres de Simenon dans le passé et j’ai toujours été enchanté par la façon qu’avait l’écrivain belge d’embarquer son lecteur dans les fils de sa narration, l’obligeant à finir absolument sa lecture. Je ne pense pas pouvoir dire la même chose pour cette œuvre de Valerio Varesi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’histoire se situe à Montelupo, un village situé sur les Apennins émiliens, dans lequel quelque chose de bizarre arrive : des affiches sont collées aux murs des environs pour annoncer que Paride Rodolfi est vivant et qu’il va bien. Qui est-ce ce type ? C’est le fils du plus important charcutier des alentours, Palmiro Rodolfi, qui a réussi à s’enrichir avec la transformation de la viande de porc. Au fil du temps il s’est imposé comme l’entrepreneur de référence pour ces produits ; il a donné du travail à tout le village et il a même tissé des liens avec les politiciens (les fascistes d’abord, pendant la Deuxième Guerre mondiale, et les démocrates-chrétiens plus tard). Valerio Varesi situe son polar dans le marécage politico-économique italien, dans le contexte du scandale financier qui a emporté le géant des produits laitiers Parmalat en 2003.

Le souci est que le roman procède très lentement, en se perdant un peu, selon moi, dans les brumes des Apennins qu’il décrits si bien, dans lesquels le commissaire Soneri espérait trouver un peu de calme et se relaxer loin des problèmes et des enquêtes policières qui font son quotidien. Ce dernier désirait seulement aller aux champignons, mais il se retrouve, malgré lui, à mener une enquête, car un mystère lié à son père se mêle à l’intrigue principale.

Je vous laisse avec toutes ces questions ouvertes, parce qu’à mon avis il faut toujours donner sa chance à un roman.

Pour ceux qui lisent en italien, je vous conseille aussi le dernier livre de Valerio Varesi, qui vient de paraître, La Paura nell’anima. Il s’inspire de l’histoire d’Igor, un Serbe ayant tué un barman dans un petit village de l’Émilie-Romagne, qui a été si habile que, au moins dans un premier temps, les carabiniers n’ont pas été capables de le retrouver.

.

Bibliographie partielle en italien :

Bibliographie partielle en français :

  • VARESI, Valerio, Le fleuve des brumes, traduit de l’italien par Sarah Amrani, Agullo Éditions, 2016, pp. 320.
  • VARESI, Valerio, La pension de la Via Saffi, traduit de l’italien par Florence Rigollet, Agullo Éditions, 2017, pp. 320.
  • VARESI, Valerio, Les ombres de Montelupo, traduit de l’italien par Sarah Amrani, éd. Agullo, 2018, pp. 320.

1 Trackback / Pingback

  1. Introduction à la 10ème édition du Festival Toulouse Polars du Sud – La Bibliotheque Italienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :