• Sospensione, de Michele Neri

    En se servant d’un langage cinglant et charnel, Michele Neri se livre dans Sospensione à une réflexion sur le temps qui passe, sur les générations qui s’égarent et sur notre besoin de désir. [...]
  • Les ragazzi, de Pier Paolo Pasolini

    Pasolini nous décrit les banlieues de Rome avec une langue violente et crue comme cette quotidienneté qu’il raconte, faite de vols, d’expédients, de sexe, de violence, d’une solitude profonde. [...]
  • Mio padre, de Rossana Campo

    « Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon » disait Tolstoï ; Rossana Campo nous décrit malheur et bonheur de sa famille à elle. [...]
  • Un amour, de Dino Buzzati

    Dino Buzzati dessine l’amour du bourgeois Antonio Dorigo pour une jeune fille ambiguë qui est au même temps une danseuse et une prostituée. L’enfer qui déchire l’âme de Dorigo s’apaisera-t-il ? [...]

Portrait d’écrivains

Livres

Entrevues

Media

Prix Littéraires

Revues, Blog et Magazines

En Avant