Où étiez-vous tous, de Paolo Di Paolo

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Les ados ne lisent pas que de livres young adults !

Et pour vous le prouver, nous leur donnons la parole dans cette rubrique où vous trouverez des chroniques écrites par des lycéennes italiennes qui étudient le français comme langue étrangère. Bonne lecture !


Par Antonella Ventrici

Dove eravate tutti (Où étiez-vous tous) est un roman dans lequel Paolo Di Paolo nous montre le croisement de l’histoire personnelle et de l’histoire collective, deux plans qui ne communiquent aucune clarté et tranquillité parce que notre monde, notre existence quotidienne, comme l’histoire, est surtout composée de gens que nous ne connaissons pas ; parfois il suffit d’un instant pour éliminer toutes les certitudes que nous avions sur eux. Mais Paolo Di Paolo a un besoin, une volonté de transmettre une mémoire personnelle de ces vingt dernières années, confuses et en déclin constant, de l’histoire italienne, en essayant de garder le souvenir des choses qui disparaissent très rapidement.

Italo, le protagoniste, est un étudiant en histoire contemporaine. Il voudrait écrire sa thèse de doctorat sur Silvio Berlusconi et l’Italie des vingt dernières années (Italo – Italia, c’est un jeu de mots). Mais ses professeurs n’approuvent pas son idée. Le père d’Italo, Mario Tramontana, est un ancien professeur de lycée, récemment retraité. Un jour, en passant devant l’école où il a enseigné pendant de nombreuses années, il essaie d’accrocher avec son automobile l’ancien élève Thomas Marangoni. Il ne le blesse pas gravement, mais il se dit que le professeur a agi volontairement.

Italo raconte, en alternant passé et présent, une histoire personnelle et familiale. L’année 1993 est un moment clé : c’est l’année où il commence à se souvenir, l’année où son grand-père est frappé par une attaque qui l’immobilisera pendant quinze ans, l’année de l’entrée en politique de Berlusconi. Le temps passe et l’histoire continue rapidement.

Selon moi Dove eravate tutti (Où étiez-vous tous) est un roman mûr, soigné, écrit avec une passion que l’on réussit à percevoir dans chaque phrase. Un roman parfois très amusant, qui photographie le vide d’une génération, ayant grandi pendant les années Berlusconi. En écrivant cette œuvre, l’auteur essaie de faire face au passé et de se réapproprier son futur.

Bibliographie en italien
DI PAOLO, Paolo, Dove eravate tutti, Feltrinelli, 2011, 219 pages.

Bibliographie en français
DI PAOLO, Paolo, Où étiez-vous tous, traduit de l’italien par Renaud Temperini, éditions Belfond, 2015, 260 pages.

[Un remerciement spécial au professeure Dominique De Mario pour la collaboration].

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :