Le catalogue

Ici la liste des livres

AMMANITI, Niccolò , Comme Dieu le veut, traduction de Myriam Bouzaher, éditions Grasset, 2008.

ARPINO, Giovanni, La suora giovane, traduction de Marta Somazzi,

BAJANI, Andrea, « Les livres-miroirs », Toutes les familles (2013), Me reconnais-tu? (2014), traduction de Vincent Raynaud, Gallimard.

BARICCO, Alessandro, Soie, traduction de Françoise Brun, Gallimard, 2014.

BOMPIANI, Ginevra, La Station thermale, traduction de Jean-Luc Defromont, Liana Levi, 2012.

BUZZATI, Dino, Un amour, traduction de Michel Breitman, Robert Laffont, 1964.

CAMPANI, Sandro, Au bout du monde avec Fenoglio et D’Arzo.

CAMPO, Rossana, Mio padre, traduction de Anaïs Bokobza, Calmann-Lévy Éditeur, 2017.

CANOBBIO, Andrea, Pressentiment, traduction de Vincent Raynaud, Gallimard, 2015.

CAROFIGLIO, Gianrico, En attendant la vague

CAROFIGLIO, Gianrico, Trois heures du matin, traduction d’Elsa Damien, Slatkine&Cie, 2020.

CIABATTI, Teresa, La più amata, Mondadori libri Spa, Milano, 2017.

CIALENTE, Fausta, Les quatre filles Wieselberger, traduction de Soula Aghion, Rivages, 1986.

COGNETTI, Paolo, Les huit montagnes, traduction de Anita Rochedy, Stock éd., 2017.

DE LUCA, Erri, Impossible, traduction de Danièle Valin, Gallimard, Paris, 2020.

DE MATTEIS, Filippo, Cuori di seppia, Elliot edizioni, 2017.

DE SILVA, Diego, Je n’avais rien compris, traduction de Marianne Faurobert, Les presses de la cité, 2015.

DEZI, Cinzia, La smania, MUP editore, 2018.

DI PIETRANTONIO, Donatella, L’arminuta, Giulio Einaudi editore, 2017.

FERRANTE, Elena, La vie mensongère des adultes, traduction d’Elsa Damien, Gallimard, 2020.

FERRERI, Silvia, La mère d’Eva, traduction de Chantal Moiroud, Éditions Hervé Chopin, 2018.

GASPARI, Ilaria, L’Éthique de l’aquarium, Les Editions de Grenelle,

GASPARI, Ilaria, Leçons de bonheur, traduction de Romane Lafore, PUF, 2020.

GENOVESI, Fabio, Appâts vivants, traduction de Dominique Vittoz, Fayard, 2012.

GIANINI BELOTTI, Elena, Du côté de la petite fille,

JANECZEK, Helena, La fille au Leica, traduction de Marguerite Pozzoli, Actes Sud, 2018.

LAGIOIA, Nicola, La Féroce, Flammarion,

LAMBERTI, Ginevra, Avant tout, se poser les bonnes questions, traduction de Irene Rondanini et Pierre BisiouLe Serpent à Plumes, 2017.

LATTANZI, Antonella, Une sombre affaire, traduction de Marguerite Pozzoli, Actes Sud, 2019.

LEVI, Carlo et la question méridionale, Le Christ s’est arrêté à Eboli, Jeanne Modigliani, Gallimard, 1948.

LEVI, Primo, La Trêve, traduction de Emmanuelle Genevois-Joly, Grasset, 1997.

LUCARELLI, Carlo, La huitième vibration, Métaillé

MAGLIANI, Marino, L’exil des moucherons japonais dansants,

MARASCO, Wanda, La Compagnia delle Anime Finte,

MARONE, Lorenzo, La tentation d’être heureux, traduction de Renaud Temperini, Belfond édition, 2016.

MASINI, Beatrice, L’aquarelliste, François Rosso, Le Livre de Poche, 2015.

MASINO, Paola, La Massaia. Naissance et mort de la fée du foyer, Marilène Raiola, Éditions de la Martinière, 2018.

MASPERO, Edoardo, Sans aucun remords, Laurent Desroches, Editions de Grenelle, 2017.

MAURENSIG, Paolo, La Variante de Lüneburg, François Maspero, Seuil, 1995.

MAZZANTINI, Margaret, Personne ne se sauve tout seul, traduction de Delphine Gachet, Robert Laffont, 2014.

MAZZONI, Eleonora, Les Fivettes, traduction de Paola Casadei, éditions Chèvre-feuille étoilée, 2018.

MESSINA, Maria, Severa, traduction de Marguerite Pozzoli, Cambourakis éditions, 2021

MIELI, Valerio, Dix hivers à Venise, traduction de Laurent Lombard, Massot Éditions, 2019.

MISSIROLI, Marco, Chaque fidélité, traduction de Nathalie Castagné, Calmann-Lévy, 2019.

MISSIROLI, Marco, Mes impudeurs, Payot Rivages, 2016 (traduction par Sophie Royère).

MORANDINI, Claudio, Le chien, la neige, un pied, traduction de Laura Brignon, Anacharsis éditions, 2017.

MORANDINI, Claudio, Les Pierres, traduction de Laura Brignon, Éditions Anacharsis.

MORGAGNI, Davide, Strade Negre, ou les routes d’une écriture libre, Musicaos Editore, 2017.

MURGIA, Michela, Accabadora, traduction de Nathalie Bauer, éditions Seuil.

NUCCI, Matteo, È giusto obbedire alla notte,

PAOLIN, Demetrio, Un tatouage à l’enfer : lire Conforme alla Gloria, Voland, 2015.

PASOLINI, Pier Paolo, Les ragazzi, traduit de l’italien (romanesco) et préfacé par Jean-Paul Manganaro, éditions Points, 2017.

PECORARO, Francesco, La vie en temps de paix, traduction de Marc LesageÉditions JC Lattès, 2017.

PERA, Pia, Ce que je n’ai pas encore dit à mon jardin, traduction de Béatrice Vierne, Editions Arthaud, 2019. 

PICCOLO, Francesco, Petits moments de bonheur volés, éditions Points, 2015.

PIPERNO, Alessandro, Inséparables, traduction de Fanchita Gonzalez Batlle, Liana Levi, 2012.

PISTACCHIO, Mario et TOFFANELLO, Laura, Requiem per un’ombra,

POSTORINO, Rosella, La goûteuse d’Hitler, Dominique Vittoz, Albin Michel.

PRATO, Dolores, et ses traducteurs, « Bas la place y’a personne », traduction et postface par Laurent Lombard et Jean-Paul Manganaro, éditions Verdier, 2018.

PRATOLINI, Vasco, Les filles de Sanfrediano

PUGNO Laura, Sirènes, traduction de Marine Aubry-Morici, Inculte-Dernière Marge Éditeur, 2020.  

ROLLO, Alberto, Un’educazione Milanese, Manni, 2016.

RUOTOLO, Elisa, J’ai volé la pluie, traduction de Nathalie Bauer, Cambourakis, 2018.

SANTANGELO, Evelina, Le Jour des ours volants, traduction de Dominique Vittoz, Les Allusifs, 2016.

SAPIENZA, Goliarda, L’art de la joie

SAVIANO, Roberto, Piranhas, traduction de Vincent Raynaud, Gallimard, 2018.

SIMI, Giampaolo, La nuit derrière moi, Le Livre de Poche, traduction de Sophie Royère, 2016.

SITI, Walter, La Contagion, traduction de Françoise Antoine, Éditions Verdier, 2015. 

SORRENTINO, Paolo, Ils ont tous raison, traduction par Françoise Brun, Albin Michel, 2011.

STANCANELLI Elena, La femme nue, traduction par Dominique Vittoz, Stock éditions, 2017.

STARNONE, Domenico, Les liens, traduit de l’italien par Dominique Vittoz, Fayard, 2019.

TAPPARELLI, Filippo, L’inverno di Giona, Mondadori, 2019.

TERRANOVA, Nadia, Adieu fantômes, traduit de l’italien par Romane Lafore, Éditions de La Table ronde, 2019.

TERRANOVA, Nadia, Les années à rebours, traduction de Romane Lafore, La Table ronde, 2016.

TREVISAN, Vitaliano, Les quinze mille pas, traduit par Jean-Luc Defromont, Verdier, 2006.

VARVELLO, Elena, Ce qu’il reste, Édition du Masque, 2017.

VASTA, Giorgio, Le temps matériel, traduction de Vincent Raynaud, Gallimard, 2010.

VERONESI, Sandro, Chaos Calme, traduction de Dominique Vittoz, Le Livre de Poche, 2010.

VITTORINI, Elio, Conversation en Sicile, traduit par Michel Arnaud, Gallimard, 1990.

VITTORINI Elio, Les hommes et les autres, traduit de l’italien par Michel Arnaud, Gallimard, 2007.

VOLPONI, Paolo, La Planète irritable, traduit de l’italien par Louis Bonalumi, Flammarion, 1992.

ZALAPÌ, Gabriella, Antonia : Journal 1965-1966, éditions Zoé, 2019.

%d blogueurs aiment cette page :